LA MODE & TOI – JU Choquer : « J’ai frôlé la tecktonik mais ça va, je ne me suis jamais traumatisée moi-même »

Dans ma chronique « La mode & toi », je m’incruste dans le dressing (et sur le canapé) des gens pour qu’il me raconte la relation qu’ils entretiennent avec leurs fringues.

JUChoquer

Aujourd’hui, je m’invite chez Ju Choquer, photographe de mode et Youtubeuse à ses heures perdues, pour parler Fashion Week, révolution du crop-top et de la règle des trois couleurs de Cristina Cordula.

Rencontre.

Peux-tu commencer par te présenter rapidement ?

Je m’appelle Justine, j’ai 23 ans, je suis photographe de mode et je suis là pour répondre à toutes tes questions !

Comment définirais-tu ta relation avec les fringues ? 

C’est vraiment mon moyen primordial et principal de m’exprimer. J’ai toujours aimé les fringues et je me suis toujours démarquée grâce à ça. Même quand j’étais petite, ce n’était pas mes parents qui me disaient « tu t’habilles comme ça », je choisissais tout.

Il y a des jours où tu as envie de te faire remarquer donc tu veux mettre des pièces plus marquées et d’autres jours où tu vas chercher ta baguette de pain et tu veux y aller tranquille quoi, c’est un bon moyen de s’exprimer.

Quelle shoppeuse es-tu ?  

Je suis une grande shoppeuse, on ne va pas se mentir. Je dépense environ 200 euros par mois ; à part si c’est LA super paire de pompes qui sort, bon, là, ce sera du hors budget ! Je peux aller faire les magasins mais ça me saoule vite, donc maintenant qu’il y a Internet (et surtout ASOS !!) (si ASOS ferme demain, je suis nue !) je shoppe vraiment beaucoup sur Internet. Mais j’aime beaucoup les fripes aussi.

JuChoquerNo1

Est-ce que tu suis les défilés / la Fashion Week ?

Avec mon métier, je ne peux pas faire genre « je m’en fous », je suis obligée de suivre un peu. Mais je ne suis pas du tout une férue (du genre à regarder les défilés en direct) et je suis l’actu plutôt via les personnes dont j’aime le style plutôt que via les magazines.

J’ai déjà participé à des défilés de Fashion Week où j’étais allée faire des photos, ce n’était pas des gros défilés mais ça m’a un peu saoulé. T’as souvent des gens devant les défilés en mode « Youhou, regardez-moi, regardez-moi, REGARDEZ-MOI !!! » alors qu’ils sont juste habillés en H&M, ça me saoule. On voit beaucoup moins de « vrai » look qu’avant.

Une actu mode qui t’a marqué dernièrement ?

Je pense qu’elle a marqué beaucoup de monde : c’est le dernier défilé Louis Vuitton au Palais Royal. Rien que pour le catwalk en arc-en-ciel ! Bravo à lui (Virgil Abloh, ndlr), je pense qu’il l’a amplement mérité. C’est cool de voir des gens qui font ça, de voir des mannequins de toutes les couleurs et de tous les profils, c’est aussi ce que je défends dans mes photos.

Est-ce que tu suis les tendances ?

Je pense. Après, je me suis toujours dit « si tu aimes quelque chose, mets-le. » Ce n’est pas parce que c’était mode l’année dernière que tu ne peux plus le porter ! Sinon j’ai envie de te dire, tu changes de dressing tous les trois mois ! Moi je n’ai clairement pas le budget, puis j’ai pas envie parce qu’il y a des pièces que je recycle depuis des années ! Après même quand je vais en fripe, les trucs qu’il y a en fripe, ce sont des trucs qui sont tendances en ce moment donc bon. Oui, je suis les tendances (comme tout le monde je pense) mais j’ai quand même ma touche à moi.

Quelles sont les marques ou les créateurs que tu préfères ?

Jean-Paul Gaultier ! Depuis des années. J’ai eu la chance de le rencontrer donc ça participe au processus, mais si je devais porter un créateur, ce serait lui.

Sinon, les marques que je porte… ASOS. La marque ASOS & ASOS White surtout, et toutes les marques distribuées dessus. Monki aussi, que j’adore pour leurs imprimés qu’ils déclinent en plusieurs vêtements et pour les tailles qui sont clairement pour tout le monde (tu peux pas te dire qu’il n’y a pas ta taille chez Monki contrairement à chez Zara où moi j’ai déjà eu le truc de « c’est la plus grande taille et tu rentres pas dedans donc tu peux pas l’acheter ».)

As-tu des muses fashion ?

Ma muse fashion du moment : Dua Lipa, que j’adooore. Autant pour sa musique, que pour son style, que pour tout ! Après, il y a Sasha Velour une drag queen de Ru Paul’s Drag Race. Jamais je ne m’habillerai comme il s’habille mais je trouve que ce mec-là est juste fantastique.

Ah, Miranda Makaroff aussi ! C’est une créatrice barcelonaise. Toutes ces couleurs, son univers, son Instagram, c’est trop inspirant ! J’ai envie d’habiter chez elle et dans son dressing.

JuChoquerNo2
« J’ai une combi qui vient de chez Women’Secret. C’est un magasin plutôt de maillot et lingerie mais ils font aussi des fringues comme ça. J’ai trop kiffé ! La combi, c’est vraiment mon truc du moment. Après j’ai des baskets Ash, ce n’est pas trop connu pour les baskets mais celles-là je les adore. Et j’ai des boucles d’oreilles ASOS, évidemment. Quand je ne sais pas quoi mettre, je mets ça. C’est léger, tu peux le mettre le soir comme la journée, voilà. Et même s’il fait 35 degrés, je mets des baskets. »

Quelle est la pire période stylistique que tu as traversé ?

Je pense que c’était une paire de lunettes que j’ai eu en 6èmeou 5ème : des lunettes rouges rectangulaires où tu pouvais ajouter des décors sur la monture. J’avais une sorte de petite vague orange et une petite vague verte, mais j’étais la Queen des lunettes quoi ! J’avais l’impression d’avoir un truc méga tendance mais au final… NON. Si je pouvais effacer cette période lunettes de ma vie… Mais sinon il n’y a rien que je regrette. J’ai frôlé la tecktonik mais ça va, je ne me suis jamais traumatisée moi-même.

Et la meilleure ?

Je pense que c’est maintenant. Et aussi quand j’étais petite, quand j’avais genre 5-6 ans. On mettait des trucs genre des leggings avec des fraises, des trucs vichy trop mignons… Si tu les mets maintenant tu ressembles strictement à rien ! Donc ouais, je pense que c’est la période où tu décides un peu comment tu t’habilles, tu as conscience de comment tu es habillée mais tu t’en fous totalement. Tu mets n’importe quoi et ça passe, tu te sens fraiche !

Et maintenant parce que j’ai vraiment trouvé mon style, je m’affirme et je m’assume plus que jamais.

Est-ce que la mode t’a aidé (ou pas) à t’accepter et à t’affirmer ?

Carrément ! Je pense que si j’avais été dans un lycée ou dans une école avec le port de l’uniforme, comme aux Etats-Unis ou quoi, ça m’aurait vraiment bloqué. C’est toujours comme ça que je me suis démarquée ! Tout le monde me disait : « Toi, tu t’habilles pas comme tout le monde ». Je me rappelle, à la fin du collège, je mettais tout le temps des robes avec des baskets. Maintenant toutes les filles font ça, mais à cette époque quand même, j’avais des mecs de ma classe qui me disait : « Mais qu’est-ce que tu fais ? Tu mets des baskets avec une robe ? » et j’étais là « bah ouais. » Donc oui, ça m’a clairement aidé et je trouve ça bien de ne pas s’enfermer dans un truc ; tu sais que si tu mets ça, c’est pour montrer quelque chose.

 

JuChoquerNo6
« C’est une veste que j’ai eue en fripe il y a un an et demi, quand je suis partie à San Fransisco et que j’ai acheté dans la soi-disant meilleure fripe du monde dont je ne me rappelle plus le nom. Je n’avais pas vu que c’était une veste Christian Lacroix, moi je l’ai vu parce que j’ai kiffé les boutons et qu’au dos et sur les manches il y a des ibiscus, qui est ma fleur préférée. C’est vraiment le style de vintage que j’aime. Et quand j’ai vu que c’était une Christian Lacroix je me suis dit « What ? » ; je l’ai payé 50 dollars. C’est conséquent mais quand tu vois le truc tu te dis que pas du tout. Donc moi je la porte plus ouverte que fermée mais c’est le truc que je ne pourrais jamais jeter, jamais vendre, jamais donner. Je peux dire que j’ai du Christian Lacroix dans mon dressing, quoi. »

Quelles sont TES règles pour un look réussi ?

J’aime bien mixer les imprimés. Il n’y a pas tout le monde qui aime, il n’y a pas tout le monde qui ose mais j’aime beaucoup. Sinon, je crois que je n’ai pas de règle. Je teste et si ça va, ça va. Après oui, je ne vais pas te mettre un truc avec 500 000 couleurs – enfin si, pourquoi pas en fait ! La règle « pas plus de trois couleurs » de Cristina Cordula, NON, je m’en fous.

Y a-t-il une pièce que tu t’interdis depuis toujours ?

Les ballerines. J’aime bien sur les autres mais moi, j’ai un pied où si je mets une ballerine, tu la vois même pas en fait ! J’ai le pied trop large. Mais je trouve que c’est une des pièces un peu tabou depuis quelques années qui revient petit à petit ; sauf que je me suis toujours interdit d’en mettre parce que je ne pouvais pas et que je trouvais ça moche sur moi.

La pièce que tu rêves de t’offrir un jour ?

Une marinière Jean Paul Gaultier.

 

JuChoquerNo3
« Je porte un pantalon Monki de cet hiver, des chaussures Nike (je ne sais plus le nom du modèle, je crois que c’est Socks), tee shirt Uniqlo x Marimekko et créoles en argent. Je mets toujours des créoles super simples quand je ne sais pas quoi mettre, j’enfile ça et mes lunettes de soleil de chez Jimmy Fairly.
Ça, c’est le genre de pantalon que je porte tout le temps. Les jeans j’ai vraiment du mal. Les coupes un peu mom oui, mais si tu me refais mettre un slim, je fais une crise de panique. Un tee shirt un peu loose que je rentre dans mon pantalon parce que je trouve que ça donne un peu plus d’allure et les Nike dans lesquelles je suis le plus confort. J’adore le bleu et les pois donc tout est réuni. »

Ton obsession mode du moment ? 

Les pois. Et les rayures. J’étais très rayures avant et là on voit des pois partout. Moi c’était les rayures et ma sœur les pois, et là on est en train d’inverser la donne.

Est-ce que ton style a évolué depuis que tu habites à Paris ?

Je pense. Ça fait deux ans que j’habite à Paris, avant j’ai habité à Lyon et dans le Sud à Avignon (dans une petite ville). Mon style a évolué parce que je suis à Paris, parce que je m’affirme encore plus dans mon travail, que j’ai plus d’opportunités aussi de trouver des vêtements qui sortent un peu de l’ordinaire et que tu vois plus de trucs à Paris donc tu es plus influencée et inspirée. Donc oui, je me sens mieux dans mes fringues à Paris qu’à Avignon. Genre quand je rentre chez moi dans le Sud, je sais que je ne vais pas faire les mêmes associations que je ferais à Paris.

Selon toi, quelle est la différence entre le style et la mode ?

La mode je dirais que c’est la tendance, ce que tu vois dans les magazines tout ça, et le style c’est à toi. C’est comment toi tu fais la mode, sur toi et dans tes vêtements. 

Est-ce que ton métier influence ton style ?

Oui. J’ai choisi la photographie de mode parce que la photo est ma première passion et la mode ma deuxième, donc j’ai mixé les deux pour en faire mon métier. J’ai de la chance d’en avoir fait mon métier et d’avoir un métier où je peux m’exprimer comme je veux aussi bien avec mes tatouages, mon make-up, mes ongles, mes fringues. Si je travaillais dans une banque, je ne pourrais pas y aller comme ça quoi.

JuChoquerNo5o
« Toujours mes Ash. Je ne vais jamais en soirée en talons, ça me fait mal aux pieds rien que de les voir donc c’est baskets où que j’aille. Pas de « je vais pas rentrer », je m’en fous.
Jean rose (ASOS) parce que ça fait la touche d’originalité, et au moins tes potes te repèrent en soirée ! Tee shirt ASOS aussi, mais d’il y a six ou sept ans, que je mets toujours en soirée quand je ne sais pas quoi mettre. Ça fait genre j’ai fait un effort comme il est coupé derrière, et grosses créoles, toujours. Je choisis toujours les créoles que je mets parce que je sais que certaines vont me faire mal aux oreilles et celles-là, on pourrait croire, mais pas du tout. C’est des Claire’s. Et ma petite ceinture ASOS fausse Gucci, on adore. »

Peux-tu nous parler de ce que tu portes aujourd’hui ?

Le haut et le bas viennent de chez Zara et je porte mes petites Nike chaussettes que j’ai depuis deux ans. C’est un look tout à fait chill : hyper ample, tout est large, je me sens bien. La petite innovation, c’est que je porte un crop-top. Je n’en mettais jamais avant et cette année, j’ose. Sinon aux oreilles, j’ai toujours des créoles. Voilà, rien de plus particulier que les autres jours.

A ton avis, que dis ton style vestimentaire sur ta personnalité ?

Je pense que les gens se disent : « OK, la fille s’assume, la fille n’a pas de souci, elle ose ». Après, c’est aussi ce que j’ai envie de dégager. Bien sûr je dis que je m’assume mais je ne m’assume pas à 100%… Personne ne s’assume à 100% ; pour moi si tu dis que tu t’assumes entièrement c’est qu’en fait tu ne t’assumes pas du tout.

Je pense que les gens se disent que je suis la tendance, que j’aime la mode – peut-être même que je travaille dans la mode (j’espère que les gens se disent ça !), et que je suis à l’aise avec ce que je porte et avec mon corps. 

Y a-t-il un style vestimentaire sur lequel tu fantasmes mais qui n’est pas le tien et qui ne le sera probablement jamais ?

Le style à la Kim Kardashian. Les combis à la Kim K, complètement moulante de la tête aux pieds, je trouve ça super beau mais je ne le mettrais jamais.

Comment imagines-tu l’avenir de la mode ?

 On dit que la mode est un éternel recommencement. Je pense que c’est vrai mais à chaque fois, on rajoute notre touche. Je pense que ça peut continuer comme ça ou alors complètement devenir l’anarchie : on arrête de faire des tendances. Ou tout le monde s’habille pareil, un peu la mode normcore : le jean, le tee shirt blanc et les baskets de papi, tu vois.

 

JuChoquerNo7
« C’est un sac vintage qui appartenait à la sœur de mon grand-père, que je n’ai jamais connu, donc ça a vraiment valeur affective de ouf. On dirait que c’est un faux Chanel mais avant c’était juste un sac comme les autres. Il est presque centenaire je pense. C’est le sac que si on me le vole ou me le casse je fais une dépression. C’est celui que je prends tout le temps quand je ne sais pas quoi prendre. Ça passe partout : ville, soirée, il est trop pratique. C’est mon sac d’amour ! Pour les chaussures, c’est un peu plus drôle. Je ne me rappelle plus le modèle… Je suis addict aux sneakers mais je ne me rappelle jamais des noms des modèles, il y en a tellement. C’est une paire que j’ai acheté il y a trois ou quatre ans. J’avais vu la sortie de la collab et je me suis dit « Ok, le motif est juste canon, je le veux. » Et je suis allée au Nike Store. Au départ je voulais les Cortez sauf qu’elles n’y étaient plus donc j’ai pris celles-là, et le mec n’avait qu’un pied en boutique ! Il ne trouvait plus le deuxième ! Je lui ai dit « Non mais je sortirais qu’avec les deux pieds » et j’ai attendu deux heures et demie dans le Nike Store, le temps qu’il retrouve ce putain de pied droit ou gauche, je sais plus. Donc voilà, les chaussures que j’ai le plus attendu. Et du coup, j’ai du mal à les mettre mais je n’ai jamais vu quelqu’un d’autre avec ce modèle. »

Enfin, penses-tu que l’habit fait le moine ? 

Oui. Dans le sens où si toi tu décides que l’habit fait le moine, alors oui. Certains ne s’en rendent peut-être pas compte quand ils portent des trucs. Il ne faut pas non plus se fier aux apparences mais je me dis que si tu sors avec quelque chose dans la rue, tu en es conscient. Donc ouais.

Retrouve notre interview en vidéo sur la chaîne de Ju Choquer ICI. Tu peux retrouver Ju Choquer sur Instagram ICI et sur sa chaîne YouTube ICI.

Et si toi aussi, tu veux participer à ma chronique « La Mode & Toi », envoie-moi un mail à lestylejeje@gmail.com.

Tendrement,

xx

Jéjé

Une réflexion sur “LA MODE & TOI – JU Choquer : « J’ai frôlé la tecktonik mais ça va, je ne me suis jamais traumatisée moi-même »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s