POURQUOI LES BASKETS MOCHES ?

Il se passe un truc chelou dans la mode : les gens portent des baskets de plus en plus moches.

TESMOCHEPIX
« Pourquoi les baskets moches ? », un article de 1294 mots… Quand même.

J’avoue, j’ai pensé que le mouvement s’essoufflerait aussi vite que mon bronzage mais force est de constater que non, la tendance devenue véritable phénomène de société, il va bien falloir apprendre à s’y faire.

Instaurée dès l’automne-hiver 2013 par Raf Simons et sa désormais célèbre revisite de la running Ozweego d’Adidas, amplifiée par l’ère Balenciaga et Vetements, l’anti-beauté est-elle le nouveau leitmotiv de la création ? Sommes-nous condamnés à vivre en dad shoes payées 600 boules ?

Plus simplement, pourquoi les baskets moches envahissent-elles la rue et les podiums ?

Si répondre à cette question peut nous aider à y voir plus clair, je veux bien tenter l’expérience. Après tout, nous sommes partis pour vivre entourés de mochetés tant que Demna Gvasalia vivra, alors…

I. Être ou ne pas être moche, telle est la question.

Qui peut s’entendre sur ce qui est – ou n’est pas – moche ?

Quand Demna Gvasalia (directeur artistique de la maison Balenciaga et créateur de la marque Vetements) affirme que sa mode est « ugly, that’s why we like it ! » (« moche, c’est pour ça qu’on l’aime ! ») ; on ose quand même avoir un doute. Serions-nous aussi stupides pour désirer plus que tout une paire de baskets officiellement hideuse dont le prix dépasse aisément la moitié de notre salaire mensuel ?

Ces baskets sont-elles vraiment moches ou sommes-nous tout simplement en train de remettre en question notre vision de la beauté ?

BALENCIAGATRIPLES1v3
Les Triple S de Balenciaga au marché.

Il existe une vérité confirmée depuis des décennies : le moche n’est pas toujours repoussant et les goûts changent. Exactement comme toutes ces modes qui ont d’abord fait scandale avant d’être parfaitement intégrées aux yeux de tous. Je pense notamment à Paco Rabane, à la mini-jupe, aux pantalons pour femme de Coco Chanel, à la mode jugée trop sexy de Versace, à celle trop masculine de Saint Laurent et même, plus récemment, à la tendance inspi clodo des jeans qu’on achète déjà troués… ô combien scandaleux et pourtant, qui d’entre nous n’a pas fini par en porter ?

En d’autres termes, la nouveauté qui vient déstabiliser les standards de beauté établis est toujours dans un premier temps rejetée et jugée laide mais une fois le choc digéré, on s’y fait, parfois même jusqu’à ne plus trouver ça si moche… Finalement.

De la même manière, ce qui était hier gage de beauté peut d’un jour à l’autre être jugé ringard et de très mauvais goût alors non, Demna Gvasalia n’a rien inventé… Et surtout pas le scandale !

De là à dire que dans deux semaines, après en avoir passé le double à critiquer quiconque se pavanait devant vous en Triple S, vous en viendrez à en désirer vous aussi une paire ? Et pourquoi pas ?

BALENCIAGAv2
Toujours les Triple S de Balenciaga parce qu’en vrai, elles m’obsèdent.

II. Si seulement ce n’était que les baskets…

Évidemment, ce soudain désir de mocheté n’est pas réservé qu’aux Triple S de Balenciaga.

Nous sommes en juin 2016, à Londres, et Christopher Kane balance sur le catwalk des Crocs Haute Couture ornées de pierres minérales brutes devant les yeux ébahis de fashionistas venues déguster le show du styliste écossais en toute innocence.

À peine quelques saisons plus tard, Balenciaga mené d’une main de maître par Mr Gvasalia propose sa propre version des Crocs : rose bonbon ou jaune, avec une plateforme de malade et des pin’s kitschouilles.

Le prix de ces horreurs ? 650 euros.

Le comble de l’histoire ? Elles sont sold-out dès leur mise en vente en précommande.

CROCSBALENCIAGAV2
Les Crocs de Demna Gvasalia.

On ose à peine imaginer quoi penser des gens qui se permettent de nous dire que « Les Crocs, c’est trop cool ». Trop drôle, ironique, ridicule oui, mais trop cool…

Et c’était sans compter sur la collaboration entre Y-Project et UGG qui a donné naissance à une version cuissarde XXL des fameuses bottes de l’horreur. Instagram a explosé mais pas sûr qu’on croise grand monde avec cet hiver.

Peut-être que Nicolas Ghesquière et ses « Archlight » à 850 boules ont un mot à dire ?(On me dit dans l’oreillette que non.)

Finalement, on en viendrait presque à se demander si ces designers du turfu ne créent pas volontairement des chaussures moches dans le seul but de s’attirer les foudres et la passion des millenials. À l’ère du like, ce ne serait pas si culotté de penser que si. Peut-être est-ce là le plus affligeant mais au fond, peut-on vraiment en vouloir à des groupes comme Kering et LVMH – ou les rois de l’entourloupe marketing – d’accepter qu’on nous inonde d’horreurs si ces dernières trouvent acheteurs ?

Ne devrait-on pas plutôt leur en vouloir de choisir la facilité de se battre pour créer la pompe la plus scandaleuse de mocheté et d’ironie du moment au lieu de tenter d’élever les critères esthétiques pas toujours glorieux de ces dernières saisons ?

À moins qu’en réalité, créer une basket moche mais ô combien cool soit aussi complexe – si ce n’est plus – que de créer une jolie pompe ?

Telle est la question.

Rassurez-vous, Gucci a tranché pour nous en sortant des chaussures dignes d’un randonneur du dimanche – mais super hype– et on estime à pas moins de 18999 le nombre de dupes attendus dans nos magasins de fast-fashion détestés.

GUCCIv1
Les chaussures de rando hype de Gucci.

Tout ce qu’il y a à comprendre, c’est qu’on n’est pas sorti de l’auberge, la dure loi de la hype n’a pas de pitié.

III. Vers un ras-le-bol de l’esthétique parfaite

Mais si tout ça n’était en réalité qu’une question de philosophie plus que de goût ?

Trop de corps lisses parfaitement photoshopés, trop de petit-déj parfaitement healthy, de feeds Instagram parfaitement emmerdants et de boards Pinterest remplis de life goals parfaitement inatteignables… Et si notre esprit, épuisé de ne bouffer que des choses belles et parfaites était – parfois malgré lui – à la recherche d’un peu de cette laideur et de cette imperfection à première vue si repoussante ?

Il suffit d’observer la nouvelle génération de mannequins en vogue pour constater que les critères de beauté établis sont peu à peu en train de bouger pour laisser place à la diversité.

Bref, vous savez ce qu’on dit, du dégoût à la passion, il n’y a parfois qu’un pas et d’une paire de Louboutin à une paire de Triple S, aussi.

STREETSTYLEGiF
Un peu d’inspiration… Ou pas.

Pour finir, au lieu de vous demander si la politique de la chaussure moche est un vrai débat, vous devriez peut-être vous contenter de (re)sortir vos vieilles Buffalo du placard… Après tout, on ne sait pas ce qui nous attend la saison prochaine.

Rappelez-vous que la ugly shoe se porte avant tout avec beaucoup d’ironie, comme une rébellion contre les diktats et les tendances, même si on est d’accord, une ironie à 600 balles pour des pompes de nerd désocialisé fabriquées en Chine, ça fait un peu chier.

Si vous continuez de penser que tout ça est bien grotesque, vous n’avez qu’à ressortir vos Stan Smith, mais au risque de vous décevoir, elles ne sont rien de plus qu’une dad shoe par excellence (dites-moi lequel de nos papas n’a jamais porté de Stan Smith ? Pas le mien en tout cas). En ayant initié le retour du mouvement normcore, elles font même partie de celles qui ont ouvert les portes à la revanche de la basket moche.

N’oubliez pas que dans bien des situations, les modes sont un véritable vecteur de changement social, qu’après la controverse vient la normalisation et que oui, le luxe se fout un peu de notre gueule mais ça, ça ne changera jamais.

Au pire, détendez-vous, ce ne sont que des chaussures.

Prenez soin de vous,

xx

Jeje

Une réflexion sur “POURQUOI LES BASKETS MOCHES ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s